Les vrais coupables des méfaits du dumping social sur l’économie réelle et la société

Publié le par Hans Lejarec

«  Vol en provenance d'Istanbul : 96 turcs avec chacun un visa en règle sur le      passeport et contrat de 5 mois de travail signé par un représentant du groupe ACCOR, 1438,80 € brut par mois - spécialité : cuisiniers -nourris -logés blanchis - lieu de travail : Megève - Courchevel - les Arcs - Vol aller/retour payé par l'employeur. »

« Vol en provenance de Djerba : 92 tunisiens avec chacun un visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois de travail signés par une représentante du groupe CLUB MED, 1477,99 € brut par mois - spécialité : cuisinier ou serveur - nourris logés blanchis - lieu de travail : les 2 Alpes - Méribel -les Ménuires- la Plagne - Vol aller/retour payé par l'employeur. » (stations de la Compagnie des Alpes)

« Vol en provenance de Casablanca : 128 marocains avec chacun un visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois de travail signé par une représentante du groupe CLUB MED, de 1477,99 € à 1530,47 € brut par mois - spécialité : cuisinier ou serveur - nourris logés blanchis - lieu de travail : les 2 Alpes - Avoriaz - Chamonix - Tignes - Vol aller/retour payé par l'employeur. »
« La moyenne d'âge varie entre 25 et 50 ans (je dirais que 80% d'entre eux ont plus de 40 ans) » 

« Au lieu d'embaucher des locaux, il est plus rentable, pour ces groupes hôteliers, d'aller chercher ces hommes qui mettent 5 mois de leur existence entre parenthèses chaque année (car ça fait longtemps que ça dure apparemment) pour trimer en cuisine pour un peu plus de 1000 € par mois. Avec les 5000 € qu'ils empochent, ils font vivre leurs familles pendant bien plus longtemps mais ne font pas marcher le commerce en France...

Je vous invite à BOYCOTTER ces groupes hôteliers "aux pieds des pistes" pour privilégier les petits chalets ou les chambres d'hôtes, les restaurants familiaux, bref le commerce équitable « nord nord »…. Et à garder un œil critique sur les démarches de « développement durable » de ces grandes sociétés

La situation est la même pour les transports (voir licenciements Dentresangle), pour le bâtiment, pour la construction électrique….

Ce qui est frappant c'est que les donneurs d'ordre sont toujours des très grandes entreprises. Aucune entreprise si elle veut survivre ne peut se permettre d'éviter cela dès lors qu'un seul commence à le pratiquer.

Seuls les états peuvent réguler cela. Il faut absolument exiger l'application du droit du travail du sol de travail. Des plombiers polonais si l'on veut mais dans des conditions de concurrentielles égales au plombier français. Et les mécanismes de compensation doivent profiter en part égale aux deux états l'exportateur et l'importateur.

C'est cette concurrence « sauvage » présentée comme « libre », qui ronge notre économie et à laquelle il faut mettre des freins ; bien contrôlée cela fera des emplois d'inspecteurs que les grandes entreprises pourraient bien payer au lieu de concentrer leurs profits….

De plus une telle politique aurait l'avantage de monter les prix et les salaires ce qui ouvrirait des marges de manœuvre d'investissement. En faisant travailler l'économie à un niveau plus élevé on développerait le volume des échanges au lieu du racrapotement actuel.

L'autre problème de ces pratiques c'est qu'elles perturbent la société en montant les lésés contre les apparents lèseurs. Les bons français contre les envahisseurs arabes. Comme des chiens affamés qu'on aurait placés dans un enclos et à qui on jetterait un morceau de viande. Ce ne sont pas les chiens qui sont mauvais, ce sont les instaurateurs du dispositif qui va les précipiter l'un contre l'autre. La bonne maîtresse n'enferme pas et coupe la viande en part égale qu'elle donne à chaque chien d'une main.

Bon nombre de gens n'iront pas plus loin que les apparences et iront grossir les rangs nationalistes et racistes dans l'enclos. Pourtant les coupables sont invisibles. Encore et toujours ce sont des dirigeants, des cadres, des gens aux manettes des ou dans les grandes entreprises et administrations. Les mêmes personnages carriéristes, cupides et veules qui pour leurs petits intérêts personnels ou les profits de ceux qu'ils servent oublient toute morale et éjectent même impitoyablement ceux qui en auraient encore un reste parmi eux.

Comme le montre très bien Christophe Dejours dans Souffrance en France, Eichmann était un personnage falot ; terriblement ordinaire. Eh bien ici, dans un emballage différent et avec des morts psychologiques plutôt que physiques c'est le même mécanisme : Une idéologie dominante, répandue par des dominants assoiffés d'argent à coup de « réservoirs à manipuler » et de propagande, à partir du monde anglo-saxon depuis 60 ans (Serge Halimi – le grand bond en arrière) . Une fois cette idéologie bien installée (1980) comme le bien révélé par les dominants du jour (la pureté de la race, la grandeur de l'Allemagne ; la croyance en un seul dieu pendant l'inquisition….) sert de prétexte aux acteurs ordinaires du mal pour le faire en toute bonne conscience….

Ainsi ces travailleurs émigrés temporaires sous-payés ne sont pas autre chose qu'une nouvelle forme de STO institué non plus par les politiques mais par des financiers ; organisé non plus par des militaires mais orchestré par les grandes entreprises.

Il faut leur faire prendre conscience à tous ces clercs, tous ces cols blancs qu'en organisant cela au nom de leur idéologie ils ruinent la plus belle société jamais mise en place, ils affament leurs concitoyens, ils renient les principes moraux et leur religion, ils affaiblissent leurs pays, ils détruisent leurs semblables en les montant les uns contre les autres !

Il ne faut pas qu'ils puissent dire pour leur défense lorsque l'heure du règlement de compte par la guerre civile et religieuse qui s'annonce aura sonné, devant les juges du camp des lèsés qui forcément aura gagné parce qu'il est le plus indigné et a le moins à perdre, qu'ils puissent dire comme tous les génocidaires : « j'obéissais aux ordres » « à l'époque c'était comme cela » - trop facile, beaucoup trop facile… Lorsque l'heure de l'épuration sera venue, l'idéologie sera passée mais il faudra aussi savoir se passer de ces amoraux en cols blancs ! Ce que le général de Gaulle n'a pas voulu faire, il faudra le faire pour tordre le cou à cette tendance à l'immorale amoralité comme on a tordu le cou au nazisme.

Col blanc, s'il te reste deux sous d'intégrité, cesse de coopérer à ce système et entre en résistance active. Camarade européen ne te trompe pas de camp ! Unis-toi au travailleur arabe et aux peuples de l'Est pour lutter contre votre ennemi commun ; le dominant manipulateur amoral anglo-saxon tapis avec son armée de libéraux Européens ou américains de l'Ouest derrière leur ignoble système financier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article